1990-1999

1990 - Fina à la fête avec Duez en Belgique et Droogmans en Europe


1990 fut une saison de rêve pour Fina. Snijers et Droogmans se mettant en quête du titre européen, les Boucles de Spa étaient remportées assez facilement par Bruno Saby. Avec sa Lancia Delta, le Français devançait Verreydt (Celica GT4) et de Mevius (BMW M3). Au volant d'une Sierra Cosworth, Marc Duez remportait ensuite le Circuit des Ardennes devant Grégoire de Mevius. L'Ardennais remportait encore le Haspengouw Rally devant la Kadett GSi de Bruno Thiry, le jeune pilote en vue du moment, et le Rallye de Wallonie. Le Rallye d'Ypres était dominé par son équipier chez Fina, Robert Droogmans, qui disposait d'une Lancia Delta. Pour Robert, cette victoire constituait un pas décisif vers la couronne européenne. Avec sa Toyota Celica GT4 officielle en provenance du Championnat du Monde, Patrick Snijers remportait l'Omloop van Vlaanderen et le Rallye du Condroz. La surprise de la saison était signée Bruno Thiry, qui remportait avec son Opel Kadett GSi le Rally van Looi après les retraits de Duez et Snijers. Le jeune Marc Timmers faisait fureur en Gr.N alors que Jos Boon remportait le titre national avec sa Mazda RX-7 devant Jean-Marc Gaban et Yves Matton.

1990.png

Classement BRC 1990

1991 - Le titre et la première victoire à Ypres pour Snijers


La paire formée par Patrick Snijers et Dany Colebunders dominait le Championnat de Belgique avec cinq victoires sur les six épreuves auxquelles elle participait: Spa, Dinant, Haspengouw, Ypres et Condroz. Cette saison était un réel succès pour Snijers, qui remportait son cinquième titre belge et s'imposait enfin pour la première fois à Ypres. Nommé pilote d'essai de Toyota pour le Championnat du Monde des Rallyes, Marc Duez menait sa Celica à la victoire au Rallye des Hautes-Fagnes. Il devait par contre plier face à son équipier Renaud Verreydt au Rallye du Condroz. Grégoire de Mevius devenait par ailleurs Champion du Monde en Gr.N. En Belgique, la catégorie Production permettait à Marc Timmers de remporter le titre. Quant à Guy Grammet, associé à Davie Meert, il remportait le titre national avec sa Sierra Cosworth.

1991.png

Classement BRC 1991

1992 - Big Attack Droogmans remporte le titre


En 1992, Robert Droogmans se mettait à nouveau en évidence. A Spa, Renaud Verreydt profitait de l'absence du Droog pour signer une incroyable remontée après avoir perdu beaucoup de temps dans le premier chrono. Patrick Snijers laissait pour sa part la victoire s'échapper après un violent choc frontal contre un arbre à Basse-Bodeux. Au Circuit des Ardennes, Snijers et sa Sierra Cosworth étaient plus chanceux que Droogmans, qui devait renoncer pour son premier rallye avec la Sierra Boxy's en raison d'un bris de boîte de vitesses. Droogmans remportait par contre ensuite le Rallye des Hautes-Fagnes et le Rallye de Wallonie, où Snijers était à son tour trahi par la mécanique. A Ypres, Patrick Snijers prenait la mesure de tous les meilleurs pilotes européens. Weber, Tabaton et Jimmy McRae notamment mordaient la poussière. Robert Droogmans devait par contre abandonner. Le pilote Boxy's allait terminer la saison en force avec la deuxième place à l'Omloop derrière Soulet et des victoires au Rally van Looi et au Rallye du Condroz. Big Attack remportait ainsi un nouveau titre de Champion de Belgique. En Groupe N, Grégoire de Mevius s'offrait le titre national avec sa Nissan Sunny GTi-R. En National, Dominique Bruyneel était couronné sur sa superbe BMW M3.

1992.png

Classement BRC 1992

1993 - Numéro six pour Patrick Snijers


La saison débutait de façon assez étonnante avec un triple succès de Grégoire de Mevius sur sa Nissan Sunny GTi-R Gr.A aux Boucles de Spa, au Circuit des Ardennes et au Rallye des Hautes-Fagnes. Il devançait à chaque fois Snijers et son Escort Cosworth. Après un abandon sur casse moteur au Rallye de Wallonie, une épreuve remportée par Robert Droogmans sur sa Sierra Cosworth Boxy's, Snijers semblait bien mal embarqué… Mais en remportant des victoires cinglantes à Ypres, devant Robert Droogmans, à l'Omloop van Vlaanderen, devant Dieter Depping, et au Rallye du Condroz, la paire Snijers-Colebunders était malgré tout couronnée. Entretemps, Paul Lietaer avait imposé l'Escort Cosworth Crack au Rally van Looi. Au niveau national, le titre revenait à Gérard Magniette sur son Escort Cosworth "Rizla". Il devançait Roger Boeren et Ludwig Lauwers.

1993.png

Classement BRC 1993

1994 - Snijers, le 7ème titre belge et le premier européen


Pour Patrick Snijers, l'année 1994 était synonyme d'une grande saison. Sur sa Ford Escort Cosworth aux célèbres couleurs de Bastos, il devenait Champion d'Europe et Champion de Belgique avec à son actif des victoires au Circuit des Ardennes, au Rally van Looi, au Rallye de Wallonie et au Rallye d'Ypres (sa 4ème d'affilée). Toyota s'imposait à Spa grâce à Chatriot et au Condroz grâce à Andrea Aghini. Paul Lietaer était pour sa part le plus fort au Rallye des Hautes-Fagnes et à l'Omloop van Vlaanderen. Au niveau national, le titre revenait à Jean-Marc Gaban sur son impressionnante Porsche 911.

1994.png

Classement BRC 1994

1995 - Big Bernie avec sa Maxi Clio


Aux Boucles de Spa, le TTE engageait Markku Alen. Le pilote finlandais, actif en Championnat du Monde, était battu par Patrick Snijers. Au Circuit des Ardennes, Bernard Munster et sa Renault Clio Maxi Belga remportaient une victoire surprenante, profitant notamment des retraits de Timmers et Bruyneel. Big Bernie prenait le meilleur notamment sur l'Escort Cosworth du Néerlandais Bert de Jong. Avec des côtes cassées et de sérieuses douleurs, Marc Timmers remportait au Rallye des Hautes-Fagnes sa première grande victoire internationale au volant d'une Lancia Delta. Mais c'était Munster qui faisait la meilleure opération avec sa deuxième place. Au Rallye de Wallonie, la Lancia de Timmers rencontrait des problèmes de turbo. Sur une autre Lancia, Bruyneel sortait de la route, ce qui permettait à Munster de s'imposer facilement devant Laurent Verhoestraete et sa vénérable Sierra Cosworth. Après la désillusion de Spa, le TTE avait soif de revanche à Ypres. Juha Kankkunen se laissait toutefois rapidement piéger. Son équipier Renaud Verreydt sauvait les meubles en remportant une belle victoire devant Snijers et Aghini. Ne pouvant remporter de cinquième victoire dans la Cité des Chats, Snijers était contraint par son sponsor à se retirer de la course afin de protester contre les agissements de Toyota, mais c'était surtout la déception qui justifiait ce geste. Avec son Opel Astra GSi, Freddy Loix mettait Munster et sa Clio sous pression, et ce dernier sortait de la route. Au Rally van Looi, une épreuve disputée en grande partie sur la terre, Paul Lietaer s'imposait logiquement avec son Escort Cosworth face à la traction de Munster. A l'Omloop van Vlaanderen, les régionaux dominaient les débats. Lietaer l'emportait pour la deuxième année consécutive, devançant Goudezeune et Bruyneel. Munster devait reporter la célébration de son titre en raison d'un bris de moteur. Au Rallye du Condroz, le TTE était au départ même si l'équipe d'usine de Toyota avait été suspendue durant un an en Championnat du Monde à la suite d'une tricherie avec la bride du turbo. Markku Alen ne terminait que quatrième. Le podium était trusté par les Belges. Renaud Verreydt menait une course fantastique et s'imposait de justesse devant Snijers et de Mevius. Malgré un abandon, Bernard Munster était sacré Champion de Belgique 1995. En National, les pilotes "Inter" remportaient 4 des 7 manches: Snijers (RTS et Bianchi), Timmers (Hannut) et Bruyneel (Boucles d'El Pannetrie). Gérard Magniette remportait le titre avec à son actif des victoires au Sezoens et aux 12 Heures de Braine-le-Comte.

1995.png

Classement BRC 1995

1996 - Le titre à Grégoire de Mevius


Patrick Snijers et Bastos célébraient en 1996 un anniversaire unique: 15 années de coopération. Pour ce jubilé, le pilote et son sponsor devaient cependant se passer du titre national puisque Grégoire de Mevius se montrait plus régulier que son adversaire au volant de son Escort Belgacom. Aux Boucles de Spa, Loix démontrait tout son talent sur la neige, mais une sortie de Freddy à Baronheid permettait à Grégoire de Mevius de l'emporter devant Loix et Verreydt. Au Circuit des Ardennes, Patrick Snijers remettait les pendules à l'heure. Il remportait ensuite également le Rallye des Hautes-Fagnes et le Rallye de Wallonie. A Jalhay, la différence était minime: c'est dans la dernière spéciale que Grégoire de Mevius devait laisser la victoire à Snijers. A Ypres, Freddy Loix ne faisait qu'une bouchée de son équipier, Armin Schwarz, toujours actif en Championnat du Monde. Au volant d'une Escort Cosworth vieillissante, Snijers terminait au troisième rang devant la troisième Toyota Celica GT-Four officielle de Renaud Verreydt. Après avoir marqué des points en s'imposant à l'étranger, Grégoire de Mevius remportait l'Omloop van Vlaanderen. Snijers voyait de son côté un huitième titre belge s'éloigner en raison de problèmes électroniques sur son Escort. C'est finalement une figure libre à Marchin qui s'avérait décisive pour le titre. Snijers perdait beaucoup de temps et ne terminait que quatrième du Condroz. Il laissait ainsi la couronne à Grégoire de Mevius, qui devenait Champion de Belgique pour la première fois de sa carrière. A Huy, c'était pourtant le jeune Freddy Loix qui l'emportait au volant de sa Toyota Celica GT-Four d'usine. En Championnat National débutait un certain Pieter Tsjoen, qui remportait le Rallye de Sombreffe… à la droite de Frank Broekaert. Mais c'était Laurent Verhoestraete qui était sacré Champion devant Roger Boeren et Alain Vandy.

1996.png

Classement BRC 1996

1997 - Laurent Verhoestraete sauve l'honneur de Ford


En 1997, les ténors devaient se satisfaire d'un programme restreint. Et c'est donc un outsider qui en profitait. Aux Boucles de Spa, le plateau était exceptionnel avec deux Toyota Celica GT-Four officielles aux couleurs de Marlboro pour Freddy Loix et Renaud Verreydt, opposées à la Ford Escort WRC Bastos de Snijers, à la Ford Escort WRC Belgacom de Grégoire de Mevius et à la Ford Escort Cosworth de Bruno Thiry. Bien dans le rythme après le Monte-Carlo, Loix prenait résolument les commandes, mais sortait violemment de la route dans la spéciale de Wanne. Dans un premier temps, Verreydt prenait le meilleur sur Thiry. En fin de course, alors que la neige tombait sur Spa, Patrick Snijers résorbait en 11 km son retard de 49". Dans l'ultime chrono, il devait cependant plier face à Verreydt. Au Circuit des Ardennes, Bert de Jong profitait de la faiblesse du plateau pour remporter la classique dinantaise. Patrick Snijers surclassait la concurrence au Rallye des Hautes-Fagnes avec son Escort WRC, devançant Marc Duez et Laurent Verhoestraete, qui disposait toujours de sa Sierra Cosworth. Au volant de cette monture dépassée, Verhoestraete remportait à la surprise générale le Rallye de Wallonie. Un succès décisif dans l'optique du titre. A Ypres, Marlboro était de nouveau présent en force. Freddy Loix s'imposait pour la deuxième fois consécutivement. Auteur d'une très belle course sur la Subaru Winfield, Bruno Thiry devait se contenter de la deuxième place devant Andrea Aghini. Ensuite, Michel Maes et Stéphane Prévot s'offraient la victoire au Bianchi Rally. Deuxième, Laurent Verhoestraete marquait une nouvelle fois de gros points. Ford et Bastos préférant exploiter le titre avec une Escort WRC plus moderne, Verhoestraete pouvait disposer à l'Omloop van Vlaanderen de la Ford de Patrick Snijers. Laurent réalisait la course parfaite et s'offrait quasiment la certitude d'être titré, le seul qui pouvait encore le priver de la couronne étant Van Woensel, déjà champion en Gr.N. Le Rallye du Condroz était remporté par Bruno Thiry sur une Subaru Impreza WRC de chez Future World aux couleurs de Winfield. Il devançait Loix, Snijers, Verreydt et Lundgaard. Le nouveau Champion de Belgique était pourtant le surprenant Laurent Verhoestraete. En National, la bataille faisait rage entre Ludwig Lauwers et Philippe Stéveny, qui finissait par remporter le titre.

1997.png

Classement BRC 1997

1998 - Van de Wauwer triomphe


Le Championnat de Belgique 1998 débutait de façon dramatique. Aux Boucles de Spa, alors en pleine bagarre pour la deuxième place, Bernard Munster ratait un freinage. Situé en zone interdite, un caméraman était heurté par la Subaru et décédait. Dans une ambiance évidemment lourde, Grégoire de Mevius remportait l'épreuve avec son Impreza WRC aux couleurs de Belgacom devant Patrick Snijers et sa Ford Escort WRC. Armin Schwarz et Renaud Verreydt avaient dû rapidement renoncer. Au Circuit des Ardennes, Bernard Munster faisait preuve d'une force mentale étonnante en remportant l'épreuve. Le sort frappait malheureusement à nouveau. Copilote d'Olivier Collard, Etienne Monseur perdait la vie quand la Saxo de l'équipage heurtait violemment un muret. Venu s'échauffer en vue de son programme en Championnat du Monde sur la Corolla WRC, Freddy Loix dominait le Rallye des Hautes-Fagnes, signant 17 meilleurs temps en 18 spéciales. Il s'imposait devant le Danois Lundgaard et Jean-Pierre Van de Wauwer, favori pour le titre avec sa Peugeot 306 Maxi officielle. Vande confirmait son statut en remportant le Rallye de Wallonie devant l'Escort WRC de Verhoestraete et la Clio Maxi de David Loix. L'autre Loix, Freddy, remportait le grand rendez-vous d'Ypres sur sa Toyota Corolla WRC officielle. Andrea Aghini terminait deuxième devant les Subaru de Verreydt, de Mevius et Lietaer. Les Escort WRC de Verhoestraete et Snijers quittaient prématurément les débats. Au Bianchi Rally, Freddy Loix donnait une nouvelle leçon de pilotage, notamment à son équipier… Marcus Grönholm, qui allait devenir plus tard Champion du Monde. Le Finlandais se laissait surprendre par l'asphalte terriblement glissant du Bianchi et heurtait de face un pylône électrique. A l'Omloop van Vlaanderen, Patrick Snijers se mettait en évidence sur son Escort WRC face notamment à la Maxi Mégane de Kris Princen. Le pilote de Saint-Trond terminait la saison en trombe avec la deuxième place au Rallye du Condroz derrière la Subaru Impreza WRC de Verreydt et devant l'Escort WRC de... François Delecour. Les WRC dominèrent cette saison. Mais le titre, réservé aux F2, revenait à Jean-Pierre Van de Wauwer sur la Peugeot 306 Maxi. En National, le public belge découvrait le Néerlandais Rocco Theunissen, couronné avec sa Subaru Impreza Gr.A.

1998.png

Classement BRC 1998

1999 - Princen saisit sa chance


Pour la dernière fois, le Championnat de Belgique était réservé en 1999 aux Formules 2, ces tractions avant à moteur atmosphérique d'une cylindrée maximale de 2 litres. Le seul pilote disposant d'une voiture officielle était Kris Princen sur la Maxi Mégane de Renault Belgique portant les couleurs de Bastos. Princen devenait aisément Champion de Belgique devant le Champion en Gr.N, Pieter Tsjoen. Le Trudonnaire n'avait nullement volé son titre, remportant le classement général au Rallye de Wallonie et à l'Omloop van Vlaanderen, à chaque fois devant l'Impreza WRC de Goudezeune. Au Bianchi, il avait aussi battu Tsjoen. A Ypres, Freddy Loix remportait une superbe victoire sur la Mitsubishi Carisma GT officielle dont il disposait aussi en Championnat du Monde. Il devançait la Corolla WRC de Lundgaard et l'Impreza WRC de Snijers. Au Condroz et aux Hautes-Fagnes, Snijers l'emportait malgré tout. Bernard Munster, troisième à Huy derrière Verreydt, avait débuté la saison par une victoire après la violente sortie de David Loix sur sa Corolla WRC dans la spéciale de Barissart aux Boucles de Spa. En National, le titre revenait à Ludwig Lauwers, qui s'était montré le plus rapide à Hannut, au Sezoens, à Braine-le-Comte et aux Boucles de la Semois.

1999.png

Classement BRC 1999