2013

Freddy Loix enfin au palmarès


Pour la première fois de sa carrière, Freddy Loix avait fait du titre belge l'objectif principal de sa saison. Pour viser cette couronne, son choix s'était porté sur la Ford Focus WRC du team français 2C Compétition. Pieter Tsjoen n'ayant pu trouver à cause de la crise le budget nécessaire pour disputer une campagne complète et la Mini WRC de Patrick Snijers ayant été revendue, Loix n'eut malheureusement pas d'adversaire à sa hauteur sur l'ensemble de la saison.

La domination de Fast Freddy fut totale. Lors des six premiers rallyes de la saison, Loix menait de la première à la dernière spéciale. Même à Ypres, où il ne faisait qu'une bouchée de la concurrence sur une Skoda Fabia Super2000 officielle. Pour la première fois, Freddy Loix devenait ainsi Champion de Belgique au général, sans même participer aux deux dernières épreuves de la saison.

A l'East Belgian Rally, Patrick Snijers pouvait ainsi réaliser l'exploit de remporter l'épreuve au volant de l'impressionnante Porsche 997 GT3 construite par l'équipe BMA, devant la Ford Fiesta Super2000 du Néerlandais Hermen Kobus et la Subaru Impreza WRC de Chris Van Woensel.

Le Rallye du Condroz célébrait dignement sa 40ème édition. Et le vainqueur de cette épreuve, c'était tout simplement le nonuple Champion du Monde des Rallyes, Sébastien Loeb, secondé par son épouse Séverine. Le podium était même entièrement trusté par Citroën avec la deuxième place de Xavier Bouche et la troisième d'Yves Matton, le patron de Citroën Racing.

Au championnat, Melissa Debackere empochait le titre de vice-championne devant Vincent Verschueren, qui remportait une nouvelle fois le titre en Classe 2. Après 8 saisons au volant de sa Porsche 996 GT3, Tim Van Parijs remportait enfin le titre en GT. Très régulier, Filip Pyck devenait champion en Classe 3.

La principale nouveauté de ce championnat 2013 était la création d'un Championnat de Belgique des Rallyes Junior. Après une bataille passionnante, le titre revenait à Matthias Boon, qui s'offrait la couronne à Huy au volant d'une Peugeot 208 R2 après avoir entamé la saison en Skoda Fabia R2. Timo Van der Marel dominait pour sa part le Ford Fiesta SportTrophy, le Néerlandais s'offrant les six manches du championnat. La dernière édition du Citroën DS3 Trophy était remportée par Armand Fumal. En Historic, Christophe Kerkhove était couronné sur sa Porsche.

2013.png

Eindstand BRC 2013

Rally van Haspengouw - Freddy Loix vainqueur attendu


23-02-13 Premier objectif atteint pour Freddy Loix: il a remporté la 15ème édition du Rally van Haspengouw après l'avoir dominé de la tête et des épaules. Ni une pénalité d'1'50" pour remplacer une boîte de vitesses fissurée sur sa Ford Focus WRC, ni une crevaison dans l'ES 12 (Racour) n'ont suffi à remettre le succès du pilote BFO en question. A l'arrivée, il comptait encore plus de deux minutes d'avance.

Si la course à la victoire n'a laissé planer aucun doute, le suspense est resté entier jusqu'au bout dans la lutte pour les places d'honneur. Retardé un moment par un tout-droit résultant de l'apparition de problèmes de boîte de vitesses sur sa Lancer Evo X (il a terminé sans 5ème rapport et sans marche arrière), Kris Princen, dont le leadership en Gr.N n'a jamais été vraiment menacé, a fait le forcing pour repasser Bert Cornelis. À la 2ème place. Mais un autre malchanceux n'avait pas dit son dernier mot. Malgré son manque d'assistance de direction sur sa Skoda Octavia WRC, Stéphane Lhonnay a terminé en force, signant le meilleur temps dans la dernière spéciale, pour venir monter sur la 3ème marche du podium, échouant à 3" de la 2ème place de Kris Princen. Bert Cornelis doit donc se contenter de la 4ème place, devant Vincent Verschueren, premier en catégorie Super 2000, Anthony Martin et Melissa Debackere.

Même s'il a été repoussé aux portes du Top 10 par Frédéric Jamoulle, Robert Droogmans (Ford Escort RS) n'a plus été inquiété pour la victoire en Historic, d'autant moins que Glenn Janssens a envoyé sa Porsche en tonneaux, laissant Christophe Kerkhove et Patrick Mylleville compléter le podium de la catégorie après l'abandon de Dirk Deveux.

Chez les Juniors, Polle Geusens a poursuivi sa très belle prestation jusqu'au bout, s'imposant avec une belle marge d'avance sur Thibault Radoux et Ghislain de Mevius. Cédric Cherain s'intercalait pour sa part à la 2ème place en R2 et Samuel Robert réalise une bonne opération chez les Juniors grâce à sa victoire en R1. Geusens a aussi reçu le BFO Award.

2912201323041_HASP2013.jpg

Classement Haspengouw 2013

TAC Rally - Un sans-faute pour Freddy Loix


06-04-13 La 40ème édition du TAC Rally, deuxième manche du BFO Belgian Rally Championship, a été entièrement dominée par Freddy Loix, qui a signé tous les meilleurs temps au volant de sa Ford Focus WRC. A Tielt, le Limbourgeois a réalisé un véritable sans-faute, renforçant par la même occasion sa place de leader au championnat.

"Après la première boucle, la course était déjà pliée mais nous avons malgré tout décidé de continuer à attaquer afin de rester dans le rythme pour les rallyes à venir, où nous aurons plus de concurrence," souriait Freddy. "Cet après-midi, nous avons attaqué fort durant deux boucles et testé différentes solutions. L’occasion s’est présentée en effet d’essayer différentes configurations en vue du reste de la saison."

Pour la deuxième place, la bataille s’annonçait intéressante, mais dès la 5ème spéciale, Paul Lietaer prenait un avantage définitif. Le pilote Subaru tirait le maximum de son Impreza WRC derrière un Loix parfaitement intouchable: "En début de journée, j’ai rencontré un petit souci de levier de vitesse et le moteur ratatouillait. J’ai ensuite pu augmenter le rythme. Cette deuxième place me motive à l’idée d’être aussi au départ du Rallye de Wallonie."

Bert Cornelis était bien accroché en première moitié de journée à la troisième place, mais il sortait de la route lors de la troisième boucle. Melissa Debackere en profitait pour s’offrir une place sur le podium avec sa Peugeot 207 S2000. Dans cette catégorie, la bagarre a été intéressante puisque l’on a assisté à un duel à trois entre Melissa Debackere, Vincent Verschueren et Hermen Kobus pour la place de leader en Classe 2. En troisième boucle, Melissa parvenait à prendre l’avantage au détriment de Verschueren et Kobus.

Dans la Classe 3, Kris Princen était bien parti mais sa boîte de vitesses le trahissait dès la sixième spéciale. Grippé, Anthony Martin ne laissait pas passer l’occasion de s’imposer, s’offrant en prime une belle sixième place au général. Le pilote Mitsubishi résistait à David Bonjean, qui avait perdu plus tôt dans la journée une minute à la suite d’une crevaison. Le pilote de la Fabia WRC terminait finalement 7ème, juste devant Andy Lefevere et sa Mitsubishi Lancer EvoX R4.

Du côté des propulsions, le plus rapide a été Tim Van Parijs, beau 9ème sur sa Porsche. Guino Kenis (sortie), Yves Bruneel (sortie) et Chris Van Woensel (problèmes de suspension) ont connu moins de réussite.

La deuxième manche du Championnat Junior a été remportée par Ghislain de Mevius, Polle Geusens étant sorti de la route alors qu’il menait les débats. Dans le Yokohama Belgian Historic Rally Championship, Didier Vanwijnsberghe s’est montré intraitable, s’imposant devant Dirk Deveux, Chris Debyser et Geert Vandoorne. Robert Droogmans est pour sa part sorti de la route dès la troisième spéciale alors qu’il occupait la première place provisoire.

Dans le RACB Critérium, c’est Kurt Braeckevelt qui s’est imposé devant Vincent Vermeeren, le Champion VAS de la saison 2012.

2912201323453_TAC2013.jpg

Classement TAC 2013

Rallye de Wallonie - Freddy gagne... come copilote


167 équipages ont pris part, ce week-end, au 30e rallye de Wallonie. Une édition anniversaire marquée par le retour de François Duval. Mais c'est Freddy Loix qui a dominé l'épreuve de bout en bout, remportant enfin une épreuve qui manquait à son palmarès et signant un 3e succès en autant de manches dans le championnat de Belgique

Si la météo fut un peu morose en ce dernier week-end d'avril, avec de la pluie le vendredi soir et des températures plutôt fraiches ensuite, la fête a battu son plein dans la région namuroise à l'occasion de la 30e édition du rallye de Wallonie. A commencer par un show le vendredi soir à la Citadelle de Namur où le nombreux public a pu notamment voir Patrick Snijers reprendre le volant de l'authentique Porsche 911 SCRS Gr.B avec laquelle il avait remporté la 1e édition en 1984.

Faute d'avoir pu trouver une Porsche 997, Snijers n'a pu prendre le départ de la 30e édition, pas plus que Pieter Tsjoen (le recordman des victoires à Namur) pas encore vu cette saison, celle-ci était relevée par la participation de François Duval, venu découvrir le pilotage d'une WRC de la nouvelle génération.

Face à Freddy Loix, le leader du championnat, le duel promettait beaucoup. Mais, dans les faits, la Focus WRC 2 litres a toujours eu le dessus sur la Mini WRC 1.6 turbo. Sauf à la faveur d'une petite crevaison du leader dans l'ES5 remportée par « Dudu » mais qu'il allait chèrement payer en crevant, à son tour, dans l'ES... 13 où il perdait une minute pleine ! A la régulière, la messe était dite mais le vainqueur de l'édition 2009 allait boire le calice jusqu'à la lie en étant contraint à l'abandon le dimanche matin, avant même la première spéciale: « Suite à un dysfonctionnement électronique, la bobine a fondu et, à sa suite, une bougie également. Elle a fondu dans le puits du cylindre et il est impossible de l'extraire ici », commentait Willy Collignon, le préparateur de la Mini.

Ce retrait prématuré privait l'épreuve de beaux échanges pour la 2e place finale entre la Mini et l'autre WRC 1.6 turbo, la Ford Fiesta du Néerlandais Dennis Kuipers, auteur d'une très belle prestation pour sa première participation à Namur, un meilleur temps à la clé au premier passage à Arbre (ES18) avant d'y partir en tonneaux la boucle suivante (ES22) et d'y blesser une vache qu'il a fallu euthanasier. Il faut dire aussi que Freddy Loix n'avait plus à prendre de risques pour épingler, enfin, la classique namuroise à son palmarès et signer son 3e succès en 3 marches du BFO-BRC 2013: « C'est marrant mais, en fait, j'ai moins de stress quand je dois me battre avec des adversaires comme François, que lorsque ce n'est pas le cas. Je ne peux pas me permettre de perdre la victoire sur une erreur qui serait, alors, absolument impardonnable. Donc, je reste parfaitement concentré ! ».

Il s'agissait, cette année, de la 6e participation de Loix au rallye de Wallonie, la première datant de 1991 (8e général et 3e du Gr.N au volant d'une Mitsubishi Galant VR4) et son meilleur résultat de 1994 (2e général et 1er F2 avec l'Opel Astra Gr.A).

Hormis la Skoda Fabia d'Allart (turbo cassé dès l'ES2 puis reparti en super-rallye) et la Citroën C4 de Stéveny (peu à l'aise, Philippe a également connu des soucis mécaniques), les autres WRC se sont disputées, ce dimanche, la dernière marche du podium. Au volant de sa toujours monstrueuse Mitsubishi WRC, l'autre Néerlandais Bob De Jong a longtemps tenu la corde mais, sur un rythme crescendo, David Bonjean a enfin vaincu le signe indien à Namur pour hisser brillamment sa Peugeot 307 WRC sur le podium final ! Si Stéphane Lhonnay clôture le top 5 au volant de la WRC la moins performante sur papier, il n'a concédé au final que 30 secondes à Bonjean tout en se mettant hors de portée des S2000 et des meilleures Gr.N qui n'ont jamais chômé et s'est payé le luxe de signer le dernier meilleur temps de l'épreuve!

291220132384_Wallonie2013.jpg

Classement Wallonie 2013

Classement criterium Wallonie 2014

Sezoensrally - Freddy Loix plus véloce que les Néerlandais


Malgré la forte présence en provenance des Pays-Bas, la victoire de Freddy Loix et de son copilote Frédéric Miclotte au Sezoensrally de Bocholt n'a à aucun moment été mise en péril. Pendant toute la journée ils ont su tenir à distance la solide légion des pilotes de rallye néerlandais, pour ainsi dominer la course du début à la fin. À une épreuve chrono près, Freddy et Frédéric ont à chaque fois terminé en première position. Le BFO-Elitis Rallyteam s'était aligné avec le numéro 1 au départ de la course et pouvait donc affronter en premier les 166 km de routes boueuses. Avec 25% de routes non-revêtues les conditions climatiques ont eu, plus que dans d'autres rallyes, une grosse influence sur les prestations des pilotes. « Lors des quatre premiers chronos nous n'y sommes pas allés à fond. Les parties non-revêtues étaient vraiment trop glissantes et on ne distinguait pas toujours bien les nids-de-poule à cause des nombreuses flaques d'eau. Heureusement le temps est resté sec toute la journée, ce qui a fait sécher le parcours et nous avons donc pu augmenter le rythme au fur et à mesure. », explique Freddy Loix. « Et la décision après la quatrième épreuve de passer des pneus pluie aux slicks s'est avérée être la bonne. Nous avons ainsi rapidement pu augmenter la pression, » ajoute Frédéric Miclotte. Au terme de la 6ième épreuve de classement et donc à mi-course, ils avaient accumulé une avance confortable de 56 :08. La deuxième place aussi est restée toute la journée entre les mains du pilote néerlandais Erik van Loon dans sa Ford Focus RS WRC ‘09. Erik a réussi une jolie course constante sans à aucun moment voir sa 2ième position en danger. La lutte s'est surtout jouée pour la 3ième place. Le matin Bob de Jong a réussi à préserver sa 3ème place, mais dès la 4ième épreuve il a dû la céder à Erik Wevers au volant de sa Ford Fiesta RS WRC. Le trio van Loon, Wevers et de Jong a constamment joué à saute-mouton, mais au bout du compte tous les pilotes ont su garder leur position. Finalement Freddy Loix a terminé premier avec une avance de 01:05.90 sur Erik van Loon et de 02:24.10 sur Erik Wevers. Un podium dominé par Ford donc. « Je suis très satisfait du résultat, » affirme Freddy. « Je savais qu'il y avait un nombre de collègues hollandais que je devais bien surveiller, mais finalement nous avons réussi, avec toute l'équipe, une belle course constante. » Freddy a ainsi démontré qu'il est non seulement le plus rapide en Belgique, pour les champions de rallye hollandais aussi il est d'une catégorie supérieure.

29122013231136_Sezoens2013.jpg

Classement Sezoensrally 2013

Classement criterium Sezoensrally 2013

GEKO Ypres Rally - Freddy Loix magistral à Ypres


30-06-13 Ce week-end se déroulait le point d’orgue du BFO Rally Championship avec le Geko Ypres Rally, la manche belge du Championnat d’Europe des Rallyes. Les meilleurs pilotes belges ont pu ainsi affronter les références de la compétition européenne, et notamment le jeune Irlandais Craig Breen.

Un peu comme prévu, personne n’a cependant pu rivaliser avec Freddy Loix, qui a dominé l’épreuve de bout en bout au volant de sa Skoda Fabia S2000 officielle. Le seul pilote pouvant suivre vendredi soir le rythme de Freddy Loix était Craig Breen. Mais dans le cinquième chrono, Breen perdait le contact en raison d’un bris de cardan. Freddy Loix se retrouvait alors avec une confortable avance sur Bryan Bouffier. Samedi, Loix contrôlait son avance afin d’empocher sa 8ème victoire dans la Cité des Chats. En Championnat de Belgique, Freddy poursuit sa moisson de succès avec le maximum des points grâce à cette cinquième victoire en cinq épreuves. "Ce ne fut pas ma victoire la plus éclatante, mais contrôler une course n’est pas facile non plus. Je ne pouvais pas crever et j’évitais donc les cordes les plus profondes. Vendredi soir, sous la pluie, les routes étaient vraiment difficiles pour tout le monde. Cela me fait quand même très plaisir de pouvoir battre les meilleurs jeunes espoirs au niveau international alors que je manque de kilomètres en Super2000," souriait Freddy. Pour la deuxième place, la bataille a fait rage, mais les positions n’ont finalement pas changé. Bryan Bouffier, secondé par Lara Vanneste, terminait à une belle deuxième place devant Craig Breen. Mais l’Irlandais a eu beaucoup de chance puisqu’il sortait de la route dans la dernière spéciale! "Je me suis fait avoir dans un virage lent, à 5 km/h. Et pourtant Paul, mon copilote, m’avait prévenu," racontait Craig Breen. "Nous avons glissé au fossé. Et puis, il y eut une sorte de miracle avec des spectateurs arrivant de partout pour nous ramener sur la route. Nous avons perdu beaucoup de temps. Mais entretemps, deux voitures s’étaient embrasées sur la spéciale et la spéciale a finalement été annulée et le temps que nous avons perdu n’a pas été pris en compte." Hayden Paddon, longtemps en lice pour le podium, se laissait surprendre samedi après-midi et devait renoncer. Davy Vanneste disputait une superbe course et occupait la quatrième place quand il voyait sa Peugeot 207 Super2000 s’embraser totalement dans la dernière spéciale. Un drame pour la révélation de l’épreuve. En raison de l’abandon de Vanneste, Andy Lefevere s’emparait de la quatrième place, ce qui lui permettait par la même occasion de marquer les points de la deuxième place au Championnat de Belgique. Hermen Kobus terminait à une très belle cinquième place au terme d’un duel à la seconde avec Vanneste et Lefevere. Melissa Debackere a profité du Rallye d’Ypres pour s’emparer de la deuxième place au Championnat de Belgique, Vincent Verschueren sortant de la route dès vendredi soir dans Langemark. Les points de la Classe 3 tombaient dans l’escarcelle de David Croes, qui effectuait un one-shot avec la Mitsubishi de son navigateur.

La victoire en Junior BRC et dans le Ford Fiesta SportTrophy est revenue à Timo Van der Marel, qui a de nouveau fait forte impression pour sa première participation à Ypres. "Ce rallye est incroyable. Quelle ambiance et quel public ! C’est sans le moindre doute la plus belle victoire de ma carrière," exhultait le jeune Néerlandais.

29122013231521_IEPER2013.jpg

Classement Geko Ypres Rally 2013

Omloop van Vlaanderen - Freddy Loix, Champion de Belgique


Freddy Loix et Frederic Miclotte ont dominé de bout en bout l'Omloop van Vlaanderen, sixième manche du BFO Belgian Rally Championship. Et c'est d'ailleurs ce qu'ils ont fait lors des six rallyes disputés ensemble cette année, ce qui a permis à Freddy Loix de célébrer samedi soir à Roulers son premier titre de Champion de Belgique des Rallyes.

Avant le départ, personne ne doutait du titre qu'allait décrocher ce week-end Freddy Loix. Avec en poche déjà cinq victoires de rang, dont un splendide succès lors du prestigieux Rallye d'Ypres, le Limbourgeois n'avait qu'à terminer le rallye pour coiffer la couronne nationale. Mais comme toujours, Freddy Loix n'avait qu'une envie: gagner. Au volant de sa Ford Focus WRC, il contrôlait l'épreuve de la première à la dernière spéciale. Après plus de 20 ans de carrière, Freddy Loix décrochait à 42 ans et pour la première fois le titre de Champion de Belgique.

"J'ai effectué l'essentiel de ma carrière en Championnat du Monde et dans les championnats internationaux. Cette année, nous étions pour la première fois au départ du championnat avec l'objectif de viser le titre. Et je trouvais aussi qu'il était important pour moi de devenir champion au moins une fois dans ma carrière. Voici trois ans, nous avons mis sur pied un projet avec Stefaan Vallaeys, le patron de BFO, et ce titre en est le couronnement," expliquait Freddy, qui aimerait bien pouvoir défendre sa couronne l'an prochain. "Je pense avoir démontré que je peux encore me battre avec la nouvelle génération. Et puis, le Championnat de Belgique a besoin d'une locomotive."

A Roulers, la deuxième place est revenue à Dennis Kuipers, qui s'est comme au Rallye de Wallonie cassé quelque peu les dents sur la Focus WRC de Loix avec sa Fiesta WRC. Pour la troisième place, la bagarre fut assez passionnante. Deux des grands animateurs du rallye, Hermen Kobus et Patrick Snijers, se sont longtemps livrés un joli duel. Mais aucun des deux n'était à l'arrivée. Kobus, magistral en Super2000, était trahi par un cardan dans la spéciale de Passendale. Quant à Patrick Snijers, qui présentait la nouvelle Porsche 997 GT3 made by BMA au public belge, il était mis hors-course pour avoir manqué un contrôle horaire. Patrick Snijers a cependant eu le temps de montrer le potentiel de sa belle GT allemande. Mais il n'a pu comparer ses chronos à ceux de la référence des pilotes Porsche, Tim Van Parijs, qui devait jeter le gant prématurément en raison d'un bris de durit.

Vincent Verschueren héritait ainsi de la troisième place tout en remportant la Classe 2 au volant de sa Volkswagen Polo Super2000. Finalement au départ sur une Toyota Celica GT-Four âgée de 17 ans, le moteur de sa Peugeot ayant cassé lors d'un test pendant la semaine, Melissa Debackere parvenait à défendre sa deuxième place au championnat. Elle terminait quatrième, juste devant Jochen Claerhout et sa belle Porsche 997 GT3. Filip Pyck, beau sixième, réalisait une affaire en or dans l'optique du titre en Classe 3.

En Junior BRC, l'épreuve a été marquée par la domination de Ghislain de Mevius, mais aussi sa crevaison qui lui faisait perdre la victoire in extremis. Egalement victorieux dans le Ford Fiesta SportTrophy, Timo van der Marel empochait sa deuxième victoire consécutive en Junior. Mais au championnat, c'est Matthias Boon le leader.

En Historique, Paul Lietaer a effectué une splendide remontée après avoir rencontré vendredi soir des problèmes d'alimentation d'essence et commis une erreur de pointage, ce qui lui coûtait 1'40". Le moustachu sortait la grosse attaque et remportait avec brio le Historic Omloop van Vlaanderen avec une avance de 35" sur la Porsche de Lievens et l'Opel de Vandenberghe.

29122013232331_Omloop2013.jpg

Classement Omloop van Vlaanderen 2013

East Belgian Rally - Snijers impose la Porsche 997 GT3


La dernière victoire d'une Porsche dans le Championnat de Belgique des Rallyes remontait à... 1985 ! Depuis ce samedi soir, la marque allemande a renoué avec les honneurs et le champagne par la grâce de Patrick Snijers et Johan Gitsels, qui ont offert un premier succès à la Porsche 911 GT3 issue des ateliers de Bernard Munster. Certes, la météo conciliante qui a permis au parcours de l'East Belgian de rester sec a fait les affaires de Snijers, mais encore fallait-il ne pas commettre la moindre erreur, et ne pas céder à la pression avec une avance culminant aux alentours de la vingtaine de secondes. Snijers l'a finalement emporté devant la Ford Fiesta S2000 du Hollandais Hermen Kobus, qui regrettera sans doute longtemps une petite erreur en début de parcours. Il a achevé l'épreuve à 17"9 du vainqueur. Autre compétiteur de pointe à Saint-Vith, Sébastien Sturbois (Toyota Corolla WRC) a bien cru tenir le bon bout pour le gain de la médaille d'argent, mais des ennuis de transmission l'ont hélas contraint à l'abandon dans la dernière ligne droite. Chris Van Woensel (Subaru Impreza WRC S5) relayait Sturbois au 2ème rang, mais était finalement débordé par un Kobus déchaîné en fin de parcours. Derrière le trio Snijers-Kobus-Van Woensel, Vincent Verschueren (VW Polo S2000) a conservé le meilleur sur un Anthony Martin (Mitsubishi Lancer Evo9) qui a laissé trop de plumes suite à une crevaison en début d'épreuve. Sixième rang final pour un Caren Burton (Citroën DS3 R3T) impeccable d'aisance avec ses seules roues avant motrices, tandis que Cédric Cherain (Peugeot 208 R2) l'emportait en Classe 6, tandis que Cédric De Cecco (Peugeot) devait renoncer en fin de parcours, sur ennuis mécaniques. En R2, Cherain s'imposait dès lors face à un Thierry Neuville (Ford Fiesta R2) qui a attiré bien des supporters sur le parcours de l'East Belgian Rally, et qui s'est offert un 7ème temps absolu dans la dernière spéciale. Signalons encore la 8ème place de la Porsche de Tim Van Parijs, qui a devancé la géniale Fiat Punto de Stephan Hermann, le succès de Matthias Boon (Peugeot 208 R2) en Juinior (on y reviendra) et la victoire de Yanick Bodson (Ford Escort) en Historique.

29122013232551_EBR13_DM005.jpg

Classement EBR 2013-1

Classement EBR 2013-2

Classement criterium EBR 2013

Rallye du Condroz - Loeb en Super Star


Avec 26 meilleurs temps sur 27, Sébastien Loeb a régné en maître incontesté sur ce 40e rallye du Condroz. Et encore, le seul "scratch" qu'il a concédé, c'est lors de l'ultime tronçon chronométré, suite à une double crevaison... «Ma seule difficulté est de ne pas avoir assez reconnu, explique "Seb". De plus, nos deux seuls passages, on les a fait sur le sec et durant la course, la pluie était omniprésente. C'est une des premières fois où je roule en connaissant aussi peu le tracé, 100% aux notes. Merci à Séverine en qui j'avais entière confiance car quand j'arrivais dans un carrefour, je ne savais pas si je devais aller à gauche ou à droite. Le tracé ressemble un peu au rallye d’Irlande, mais en mieux ! Côté sportif, je n’ai pas traîné en chemin. La Citroën DS3 WRC est une voiture qui ne se conduit pas à moitié. Certes, mon rythme était légèrement en dessous de celui que j’adopte en championnat du monde, mais je peux vous assurer que la marge de sécurité n’était pas si grande que ça. Je suis ravi d’avoir découvert ce rallye.» Deuxième, Xavier Bouche réalise son meilleur résultat à Huy. Après avoir failli ne pas prendre le départ, Xavier a bien failli ne pas voir l’arrivée. Au final, l’histoire se termine bien pour le pilote de la C4 WRC. «À une boucle de l’arrivée, j’ai commencé à recevoir de l’huile sur le pare-brise, raconte Xavier. De retour à l’assistance, ils ont décelé une fissure dans le bloc moteur. J’ai donc embarqué plusieurs bidons d’huile dans le coffre pour essayer de rejoindre l’arrivée. Heureusement, la voiture a tenu le coup. Après une 3e place avec la Xsara l'an passé, c'est la 2e place cette année en C4... j’espère que l’année prochaine sera une victoire en DS3! » De son côté, Yves Matton a effectué une remontée impressionnante le dimanche. En enchaînant des deuxièmes et troisièmes temps, le patron de Citroën Racing a montré que son coup de volant était affûté. Il termine troisième, sa meilleure performance à Huy! «Sans Daniel, le résultat n’aurait sans doute pas été pareil, avoue Yves. Il m’a simplifié les notes et entendre Daniel les chanter, c’est une aide précieuse.» À cette réponse, Daniel rétorque : « Maintenant, le patron sait pourquoi il me paie (rires) !»

«Sans rire, j’ai beaucoup appris sur ce rallye, continue Yves. Je réalise ma meilleure performance au Condroz. De plus, le podium revisite les dix dernières années de Citroën. Je ne pouvais souhaiter mieux sauf à part être devant Seb ! Mais ça, c’est un rêve éveillé!» Pour Cédric Cherain, la course aurait été toute autre s’il n’avait pas rencontré son problème de direction assistée le samedi. Suite à cet incident, le pilote sortait de la route, crevait un pneu et laissait 3’ dans l’aventure. Il aurait pu revendiquer le podium. Il doit finalement se contenter de la quatrième place au général et d’une victoire en classe 2. Juste derrière, Bertrand Grooten aurait pu espérer lui aussi une place sur le podium s’il n’était pas resté bloqué deux minutes dans la spéciale de Lavoir, suite à une incursion dans un champ. En réalisant régulièrement des chronos dans le top 3, il relativise sa prestation. «Ça faisait trois ans qu’on avait plus touché à une voiture de rallye, raconte Bertrand. Avec deux minutes de perdues le samedi, revenir cinquième semblait compliqué. On était parti avec l’idée d’aligner des temps pour montrer ce qu’on est capable de faire. Et notre meilleur temps dans la dernière spéciale est une satisfaction!» Dans la classe 3, le duel entre Anthony Martin et Olivier Collard aura été somptueux ! Et c'est Olivier Collard, exceptionnel dans la dernière boucle, qui a émergé « On a vraiment tout donné sur la fin, confirme Olivier. Nous avons perdu du temps derrière des concurrents en détresse, mais on a réussi à rester calme sauf dans la dernière boucle! On devait absolument revenir sur Anthony et j’ai dégoupillé dans Marchin. Avec un quatrième temps et 12’’ de reprises sur Martin, la victoire était à nous. C’était en plus le premier Condroz de mon copilote, je suis heureux de lui offrir cette victoire en cadeau.» Dans la classe 6, Kevin Abbring, malgré une touchette et une crevaison est parvenu à s'imposer au nez et à la barbe de Cédric De Cecco. Le Batave remporte la 208 Rally Cup et la récompense qui va avec, à savoir 5 courses en ERC sur une Peugeot 208 T16. Deuxième, Cédric De Cecco coiffe la couronne de champion de Belgique R2. Toujours sur Peugeot 208, Matthias Boon remporte le titre junior, juste devant Timo Van Der Marel. Dans cette dernière boucle, la seule ombre au tableau est la sortie de Vincent Verschueren dans l’ES 24. Le pilote VW rate le titre de vice champion de Belgique qu’il désirait tant. Cet honneur revient à Melissa Debackere qui n’était pourtant pas présente ce week-end!

29122013233119_Condroz2013.jpg

Classement Rallye du Condroz 2013