2017

Rally van Haspengouw - Une finale marquée par le duel Verschueren-Abbring

Kris Princen et Peter Kaspers se sont donnés raison d’avoir opté pour la Skoda Fabia R5 cette année. Ils ont remporté comme prévu la première manche du Championnat de Belgique des Rallyes 2017 après avoir mené la course de bout en bout. ‘’Je comprends maintenant pourquoi c’était si difficile pour nous les deux dernières années,’’ commentait Kris en cours de journée. ‘’Avec la Fabia R5, il n’est pas nécessaire de prendre des risques pour être devant. Les conditions de course n’étaient pas faciles aujourd’hui mais nous n’avons pas connu de problème. Au final, notre avance n’est pas énorme mais c’est le risque quand on assure le résultat. On perd vite quelques secondes. Mais la victoire est dans la poche. Objectif atteint !’’ 

Alors qu’on attendait un duel Princen-Abbring, c’est finalement contre Vincent Verschueren que le pilote Peugeot Belux a dû se battre. Handicapé par un choix de pneus pas idéal en première boucle, Kevin a tout donné dans les deux suivantes pour essayer de revenir sur les deux pilotes de Fabia R5. 

A 3 spéciales de l’arrivée, il était revenu à 1’’4 de Verschueren. Mais celui-ci a alors superbement réagi, devançant Abbring de 3’’2 dans l’ES 10 et de 4’’0 dans le tour dernier chrono. Pour 8’’2, Verschueren offrait donc le doublé à Skoda. Et sous l’effet de ce palpitant duel, il aurait presque pu coiffer Princen sur le fil. 

"J'ai perdu la course à cause de mauvais choix de pneus," analysait Vincent à l'arrivée. "Dans la première boucle, j'utilisais des pneus qui n'étaient pas suffisamment retaillés, et dans la deuxième, mes pneus avaient trop de sculptures alors que les routes s'asséchaient." 

Benoît Allart (ES 4) et Polle Geusens (ES 5) éliminés par des sorties de route ou leurs conséquences, Bert Cornelis (DS3 R5) et Guino Kenis (Mini RRC) ont complété le Top 5 devant Melissa Debackere, retardée par une sortie de route en début de course. 

Derrière Franky Boulat, 6ème et autoritaire vainqueur en M-Cup, une belle lutte a opposé trois pilotes de tractions. Malgré des problèmes de suspension sur son Opel Astra kit car, Christophe Verstaen en a émergé devant Bastien Rouard, handicapé en début de course par des problèmes de boîte de vitesses, réapparus au plus mauvais moment, dans le dernier chrono, pour lui coûter une ou deux places. 

Le 3ème larron à se mettre en évidence en traction était Guillaume de Mevius. Auteur d’un début de course impressionnant, le Junior RACB a ensuite assuré la victoire dans la catégorie Junior, non sans signer le meilleur temps dans les 11 spéciales disputées. Profitant de la situation, Steve Vanbellingen est venu placer sa Mitsubishi Lancer EvoX en 9ème position après avoir été légèrement retardé, comme beaucoup d’autres, par une sortie de route durant la première boucle. Derrière de Mevius, la lutte a été chaude entre les ténors de la catégorie Historic, à savoir Gunther Monnens (Ford Escort), Stefaan Prinzie (Opel Ascona 400) et Robin Maes (BMW M3), qui ont terminé dans cet ordre. Si Prinzie a été pénalisé par une commande de boîte défectueuse et Maes par un problème de taille de pneus non autorisée, Monnens a beaucoup de mérite d’avoir réussi à imposer une Escort moins puissante sur ce type de parcours. Notons encore que Jelle Vermeire, Stijn Pacolet, Pierre Vauterin, Niels Reynvoet et Andy Dewallef ont complété le classement Junior.